QUEL AVENIR? PROVINCE? OU PAYS?

LES CITOYENS, INVITÉS À DONNER LEUR AVIS SUR L’AVENIR DU QUÉBEC

 

Montréal, le 23 avril 2012  – « Tous les citoyens et citoyennesainsi que les organisations de la société civile sont conviés à donner leur opinion sur l’avenir du Québec lors des séances de consultation des États généraux sur la souveraineté du Québec qui débuteront le 12 mai prochain».  C’est ainsi que les deux porte‐parole et membres de la Commission nationale des États généraux sur la souveraineté du Québec, Tania Kontoyanni et Renaud Lapierre  formulent leur invitation à tous les Québécois et à tous les représentants d’organisation de la société civile à réagir au document de consultation de la Commission intitulé QUEL AVENIR? PROVINCE? OU PAYS ?

Ce document vise à  amorcer le débat public sur l’avenir du Québec et à dégager des consensus nationaux quant aux entraves incontournables que le Québec subit dans le système canadien.

Le texte de consultation d’une trentaine de pages divisé en six chapitres fait état des blocages que le Québec éprouve dans ses rapports avec le Canada sur le plan de son identité, bien sûr, mais aussi sur le plan du développement économique et durable, du développement régional, de la redistribution fiscale et sociale, de ses relations internationales et, il va sans dire, sur le plan constitutionnel et institutionnel.  Chacun des chapitres se termine en questionnant les lecteurs pour les amener à faire valoir leurs réflexions.

QUEL AVENIR? PROVINCE? OU PAYS?  est disponible sur le site internet de la Commission etats-generaux-quebec.org

 

Consultation dans les régions

 Les Québécois et Québécoises sont invités à s’impliquer dans lestravaux des États générauxde diverses façons, mais d’aborden participant aux consultations qui seront organisées dans leur région dans le cadre d’une assemblée publique. À cette occasion, ils sont invitésà transmettre leur appréciation de la situation de la région en faisant connaître des exemples d’enjeux locaux et régionaux des blocages décrits dans le document.

La tournée des commissaires débutera le samedi 12 mai à Valleyfield.  Un calendrier provisoire a été dressé (en annexe).  Des équipes de travail locales ont été constituées pour piloter la démarche dans leur région.

Les séances régionales de consultation constituent la première étape des États généraux.  Cette tournée culminera en une grande assemblée des forces vives du Québec qui partagera les conclusions des consultations panquébécoiseset définira la deuxième étape.

Quoique les séances de consultation soient une excellente occasion pour rencontrer les membres de la Commission et leur faire connaître leurs opinions, les gens pourront aussi réagir sur le site internet des États généraux et échanger avec les membres de la Commission.

La Commission nationale

Plusieurscomposantes du mouvement souverainiste québécois ont souhaité la tenue des États généraux sur la souveraineté et ont mandaté à cet effet le Conseil de la souveraineté du Québec (présidé par Gérald Larose) pour initier cette  démarche non partisane. En conséquence, une Commission nationale composée des membres suivants a été mise sur pied : Michelle Bussières, Amélie Dionne, Tania Kontoyanni, Renaud Lapierre, Danic Parenteau, Sébastien Ricardet Alice Tavares Mascarenhas. Cette Commission est autonome : elle a le mandat d’amorcer le débat citoyen dans le but d’établir un consensus le plus large possible sur les obstacles fondamentaux au développement de la nation québécoise engendrés par le système canadien. Elle planifie et coordonne tous les travaux nécessaires à l’exécution de son mandat.

 La rédaction du texte est une œuvre collective à laquelle ont participé activement plusieurs militantes et militants de divers horizons du mouvement souverainiste au Québec.

  30 –

En annexe : Calendrier des séances

Information :     Carole Lavallée

514 826 6292

clavallee@sympatico.ca

etatsgeneraux@etats-generaux-quebec.org

http://etats-generaux-quebec.org/